Intervention d’Olivier Buys à la réunion électorale de NATION le 1er mai

Nous voilà réuni, pour cette fête du premier mai.

Jour de la fête du travail, mais est-ce encore une fête ?

Qui de nos jours peut encore prétendre vivre correctement des fruits de son labeur ?

Un prétendu jour de fête sur fond de misère sociale.

Une misère sociale voulue et entretenue par cette gauche malfaisante.

Une misère sociale de plus en plus perceptible. Une misère sociale qui touche les plus petits couples qui ont encore un travail. Il n’y a plus de classes sociales, il ne reste qu’un peuple à genoux.

Lors de la recherche de nos parrainages, nous avons pu constater et côtoyer cette misère. Nous avons écouté des personnes de tous les milieux nous expliquer, parfois les larmes aux yeux, leur quotidien.

Des retraités, qui ont travaillé toutes leur vie et qui ne savent plus se soigner.

Des mères célibataires qui se privent de manger pour pouvoir donner quelques pâtes à leurs enfants.

Des couples qui se retrouvent endettés car l’un ou l’autre à perdu son emploi.

Des personnes qui ont eu le malheur d’avoir un accident de la vie, et qui perdent une grosse partie de leurs revenus, alors qu’ils ont cotisés jusqu’à leur accident. Elle est belle notre sécurité sociale.

Mais où vont les milliards d’impôts de nos citoyens ?

Il n’y a pas d’argent pour nos retraités, mais il y a de l’argent pour ouvrir des centres Fedasil.

Il n’y a pas d’argent pour ceux qui ont besoin de soins, mais un « réfugié » bénéficie des soins gratuits.

Il n’y a pas d’argent pour les mères célibataires, mais il y a des millions d’euros versés à des enfants qui ne sont pas sur le territoire.

La liste est longue…….

En clair, il n’y a pas d’argent pour le Belge ! Le belge est un citoyen de seconde zone, juste un esclave au profit des personnes qui viennent remplacer notre peuple.

L’esclavagisme n’a jamais cessé d’exister, sous différentes formes, mais au final toujours au profit d’une même culture.

Retenez bien ceci…L’Occident est l’esclave moderne de l’islam.

Mais il y a un espoir, cet espoir ce sont les patriotes, les identitaires et les solidaristes, ceux qui ne baissent pas les yeux ni les bras face aux différents obstacles de la vie.

Ceux qui suivent l’exemple de nos aïeux, et qui préfèrent vivre libres que soumis.

Le Nord de l’Europe A compris et les patriotes sont en charge de leur patrie.

En Belgique, cette force solidariste et identitaire est représentée par NATION et aujourd’hui je suis heureux de constater que nous sommes de plus en plus nombreux à prendre notre bâton de pèlerin pour faire connaitre notre projet politique de délivrance de la nation.

Et malgré les nombreux obstacles qui barrent notre chemin, nous avançons ! Malgré les coups dans le dos de ceux qui nous pourchassent, nous continuons !

Toutes ces infamies à notre sujet nous donnent la force et la conviction que nous sommes le dernier rempart face au grand remplacement souhaité par nos élites.

Pour ce combat, pour cette lutte incessante, je vous dis merci.

Nation, Europe, Révolution !

Olivier Buys

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *